Un pas de l’avant en vue de la prochaine saison

Craig Johnson avec ses finissants - Crédit photo - Tristan Mac
Montréal, le 22 octobre 2019. Le 19 octobre dernier, le Boomerang du Cégep André-Laurendeau disputait le premier match de son histoire en séries éliminatoires. La troupe de Craig Johnson s’est inclinée 10-0 contre les Voltigeurs du Cégep de Drummondville, les champions du baseball collégial pour une deuxième année consécutive.

« On a perdu par un grand nombre de points, mais le score final ne reflète pas l’allure du match. À chaque manche, on a eu des coureurs sur les buts et c’est ce qu’on demande de nos joueurs. On a fait travailler la meilleure équipe de la ligue, mais on n’a pas su générer de gros jeux aux moments opportuns », dit l’entraîneur-chef du Boomerang, Craig Johnson. Il est tout de même content de la saison de son équipe. « On s’est rendus en séries comme on le souhaitait en début de saison. On a donné un peu de difficultés à la meilleure équipe, mais à partir de maintenant il faut regarder de l’avant et revenir plus fort l’année prochaine », affirme-t-il. Il est aussi positif en vue de la prochaine saison. « L’année prochaine, il ne faudra rien tenir pour acquis et travailler tout l’hiver pour être bien prêts. Il faudra continuer à travailler fort dans le gymnase, recruter et faire preuve de continuité dans notre progression », souligne Johnson. Ce match marquait également la dernière rencontre de Louis-Simon Chiasson (Beaconsfield), Benjamin Gilbert (Châteauguay) et Thomas Savard (Saint-Rémi) dans l’uniforme orange et marine.

« J’ai eu beaucoup de plaisir avec le Boomerang. C’était un bon groupe de gars, je n’ai vécu que de bonnes expériences. Tout le monde s’entraide et veut la réussite de chacun », affirme Louis-Simon Chiasson. Thomas Savard admet avoir grandi au sein du Boomerang. « Je suis arrivé ici à 17 ans. Je n’avais pas beaucoup d’expérience de baseball et j’ai beaucoup appris avec Craig ainsi que son adjoint Peter Favretto. Cette année était ma dernière saison et je comptais aider un peu plus les jeunes. En 2018, ç’avait été une dure saison, je n’ai pas lâché et j’ai juste travaillé encore plus fort », souligne le numéro 2 du Boomerang. Benjamin Gilbert est quant à lui optimiste pour les prochaines années de baseball au Cégep André-Laurendeau et il donne beaucoup de crédit à l’entraîneur-chef, Craig Johnson. « Je pense qu’on a un entraîneur qui tient le succès du programme à coeur. Il est toujours là pour nous et il a de bonnes méthodes. Je pense que le programme est entre bonnes mains avec lui et je lui souhaite beaucoup de succès. Je pense qu’avec le bon recrutement et la qualité de nos recruse, le Boomerang devrait connaitre une bonne saison l’an prochain et je pense que le baseball va bientôt devenir un sport gagnant à André-Laurendeau », admet le numéro 11. Le chef d’orchestre du Boomerang tient quant à lui à louanger les parcours collégiaux de ses finissants. « Ces trois jeunes hommes ont été des joueurs clés et de très bons individus pour nous. Louis-Simon a été un guerrier derrière le marbre, Benjamin était l’équivalent d’un entraîneur de plus pour nous sur le terrain et Thomas était un modèle pour ses coéquipiers par ses efforts et ses sacrifices pour l’équipe. C’est exactement ce à quoi l’on s’attend de nos vétérans et l’on n’en avait que trois cette saison, donc ils devaient donner l’exemple aux jeunes et je pense qu’ils ont bien accompli leur rôle », complète-t-il.

 

 

Source: AL-Sports, par Tristan Mac, journaliste et commentateur du Boomerang

Suivez-nous

Social

Dernières nouvelles

Météo

Weather Icon

Endroit

Température
( à )

Partenaires

Location Légaré
Centre Quebec
Bocci
Desjardins
UniFirst
Mc-Donald LaSalle
Loisirs 3000
Rayko
Fondation André-Lauendeau
Allô! Mon coco
IGA Beck
Ecole de conduite
Pods
Cégep André-Laurendeau