Le manque d’opportunisme fait mal

Le Boomerang - Crédit photo - James Hajjar

Montréal, le 10 mars 2020. Le 7 mars dernier, le Boomerang du Cégep André-Laurendeau disputait le premier match de séries éliminatoires contre les Lynx du Cégep Édouard-Montpetit. L’orange et marine a subi la défaite par la marque de 3-1. Masha Bérubé (Gatineau) a été l’unique compteuse pour son équipe.

 

« Je crois que nous avons un très bon match dans l'ensemble. Nous avons eu quelques moments un peu plus difficiles en première période en accordant deux buts, mais nous avons tout de même obtenu de belles opportunités. On a eu un lent départ. En première période, ç’a été difficile. On leur a donné beaucoup de chances de marquer et les Lynx en ont profité pour se donner une avance. Nos adversaires ont joué avec du rythme, de sorte qu’on n’a jamais été capable de revenir de l’arrière », dit l’assistante-capitaine, Ariane Longtin (St-Isidore-de-La Prarie). La défenseuse Anne-Émilie Tremblay (Dolbeau-Mistassini) croit que son équipe a manqué d’opportunisme et cela a coulé les chances du Boomerang de sortir vainqueur de cette rencontre. « On a manqué beaucoup d’opportunités. On a manqué de nombreux filets déserts et la gardienne de but adverse a effectué de bons arrêts. On a tiré beaucoup trop souvent sur les baies vitrées autour du filet des Lynx de sorte qu’on ne dirigeait pas de rondelles directement au filet. Ça sera à nous de tirer plus précisément au prochain match au lieu de chercher le jeu parfait », mentionne la joueuse arborant le numéro 20. Elle affirme également que sa formation devra trouver des solutions afin que le sort de la partie ne repose pas seulement sur les épaules de la gardienne de but. « C’est un problème assez récurrent qu’on a eu pendant la saison. Il faut vraiment trouver le moyen de commencer le match dès que la première rondelle est déposée. On ne peut pas toujours se fier seulement à nos gardiennes de but comme nous l’avons fait aujourd’hui », remarque Tremblay.

 

Ariane Longtin croit que son équipe a compliqué son parcours en séries éliminatoires avec cette défaite, mais considère que ses coéquipières et elle sauront changer le vent de côté. « On a choisi le chemin le plus difficile en perdant aujourd’hui, mais je pense que ça peut servir de motivation pour les filles de savoir que notre saison est en jeu lors de la prochaine partie. Il n’y a pas beaucoup de marge de manoeuvre dans un deux de trois. J’espère qu’on va sortir forte et qu’on va jouer pendant soixante minutes de jeu », insiste la joueuse au numéro 25. Anne-Émilie Tremblay laisse entendre que l’orange et marine a encore ses chances de passer dans cette série malgré l’adversité. « On est encore confiante. On ne tire que de l’arrière d’un match. La série est loin d’être terminée. Avec la semaine d’entraînement qu’on aura, on va tout faire pour pouvoir aller remporter nos deux matchs pour éliminer les Lynx », laisse entendre la joueuse de deuxième année.

 

Le prochain match du Boomerang du Cégep André-Laurendeau aura lieu le 14 mars prochain à 19h30 à l’Aréna Émile-Butch-Bouchard. Si le Boomerang évite l’élimination vendredi soir, la rencontre ultime de cette série se disputera le 15 mars prochain à 14h10 à l’Aréna Dollard-St-Laurent.

 

 

Source: AL-Sports, par Tristan Mac, journaliste et commentateur du Boomerang

Suivez-nous

Social

Dernières nouvelles

Météo

Weather Icon

Endroit

Température
( à )

Partenaires

Centre Quebec
Rayko
UniFirst
Pods
Location Légaré
Bocci
Allô! Mon coco
Desjardins
Loisirs 3000
IGA Beck
Cégep André-Laurendeau
Ecole de conduite
Fondation André-Lauendeau
Mc-Donald LaSalle