Le Boomerang retrouve le chemin de la victoire

Le Boomerang - Crédit photo - James Hajjar

Montréal, le 29 octobre 2019. Le 27 octobre dernier, le Boomerang du Cégep André-Laurendeau affrontait les Patriotes du Cégep de Saint-Laurent. La troupe de Philippe Trahan a remporté la victoire 4-1 grâce aux buts de Kasandra Savoie (Sherbrooke), Léa Morneau (Québec), Camille Dumont (Delson) et Jessymaude Drapeau (Rivière-du-Loup). Cette partie marquait également la première sortie et, de ce fait, victoire pour la gardienne de but, Jade Charneau (Mercier).

« C’était un match sans trop d'émotions où nous avons pris nos adversaires pour acquis par moment. Par contre, nous avons vu de belles choses, mais c'est l'intensité et le désir de vraiment bien s'appliquer qui a semblé faire défaut par moment », dit l’entraîneur-chef du Boomerang, Philippe Trahan. Il ajoute que les montées au filet de son équipe ont été bonnes, mais qu’il y a eu un manque de finition. Le chef d’orchestre a également voulu vanter les mérites de Jade Charneau. « Nous sommes tous très contents pour Jade. Ce n'est pas toujours facile être derrière Laurie Asselin et Geneviève Lamoureux, mais Jade a toujours eu une attitude irréprochable. C’est une vraie professionnelle ! Elle pousse ses coéquipières à se surpasser et elle a vraiment le bien-être de celles-ci à cœur », souligne-t-il. La cerbère s’est quant à elle montrée satisfaite de sa rencontre. « Je trouve que j’ai joué une bonne partie. Je suis restée concentrée malgré le peu de lancers auxquels j’ai fait face. Les filles ont fait du bon travail pour bloquer des tirs et sortir la rondelle de la zone », commente l’étudiante-athlète qui arbore le numéro 35. La joueuse de défense et recrue, Léa Morneau, pense qu’elle aurait pu faire preuve d’une plus grande intensité. « Pour ce match-ci, j’aurais pu être plus intense, mais je suis quand même parvenu réussir le bon jeu. Je suis restée physique et présente tout au long du match », abonde-t-elle. Philippe Trahan a voulu lui donner crédit pour son éthique de travail. « C'est une éponge, elle travaille fort et elle veut apprendre. Elle pose des questions et c'est un réel plaisir de travailler avec des joueuses comme ça. Elle progresse bien et son désir de bien faire l'amène à accomplir de belles choses », reconnait-il. Morneau pense qu’elle peut être une joueuse fiable défensivement et capable de jouer un style physique.

La recrue abonde que le résultat de ce match peut être une preuve que son équipe doit faire preuve d’intensité contre n’importe quelle équipe et ne rien prendre pour acquis. « Je crois que même si nous avons gagné ce match, il faut que ça nous force à être plus intenses contre nos adversaires. Dans notre ligue, n’importe quelle équipe peut battre n’importe quelle équipe. On ne peut pas prendre personne à la légère », laisse entendre la joueuse numéro 16. Philippe Trahan conclut que les deux prochains matchs sur la route ne seront pas de tout repos pour sa formation. « Les Pionnières du Cégep de Rimouski ont une équipe imprévisible et malgré le long chemin, il faut que les joueuses arrivent prêtes comme si elles étaient pour jouer contre une des plus grosses équipes du circuit», complète-t-il.

 

Lors de la fin de semaine prochaine, le Boomerang du Cégep André-Laurendeau disputera deux matchs à l’étranger contre les Pionnières du Cégep de Rimouski. Le prochain match à domicile aura lieu le 23 novembre prochain contre les Titans du Cégep de Limoilou.

 

 

Source: AL-Sports, par Tristan Mac, journaliste et commentateur du Boomerang

Suivez-nous

Social

Dernières nouvelles

Météo

Weather Icon

Endroit

Température
( à )

Partenaires

Loisirs 3000
Desjardins
Location Légaré
Fondation André-Lauendeau
Rayko
UniFirst
Ecole de conduite
Cégep André-Laurendeau
Pods
IGA Beck
Bocci
Centre Quebec
Allô! Mon coco
Mc-Donald LaSalle