La profondeur du Boomerang porte fruits !

Le Boomerang - Crédit photo - James Hajjar

Montréal, le 12 novembre 2019. Lors du dernier weekend, le Boomerang du Cégep André-Laurendeau affrontait les Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy et les Dragons du Collège Laflèche. La troupe d’Alexandre Dandenault a signé deux victoires par des scores de 4-3 en tirs de barrage et de 5-0, respectivement. Le Boomerang poursuit donc sur sa séquence victorieuse de cinq gains consécutifs et d’au moins un point au classement général lors de ses huit derniers matchs.

Lors du premier duel, Xavier Blais (LaSalle), Raphaël Guay (Québec) et Anthony Provost (Saint-Michel) ont marqué les buts en temps régulier, alors que Nicolas Imbeau a été l’unique marqueur lors des fusillades. « Ç’a été un match bizarre. Ce n’était pas notre meilleur match, mais en même temps, ça n’a pas mal été. En deuxième période, on a été difficile à jouer contre, mais on a quand même donné trop de lancers de l’enclave », dit l’entraîneur-chef du Boomerang, Alexandre Dandenault. Il juge que son équipe n’a pas été aussi efficace défensivement qu’elle aurait pu l’être. Le défenseur, Félix Delisle (Châteauguay), qui effectuait un retour au jeu, pense que la profondeur de son équipe a fait la différence dans ce match. « On a quand même très bien joué même s’il nous manquait deux de nos meilleurs joueurs en Shaun Ferland et Thomas Cusson. Il ne faut pas s’inquiéter pour notre équipe, on a de la profondeur et on a bien réagi contre les Dynamiques », constate le numéro 14. Alexandre Dandenault a dit apprécier l’apport collectif de ses hommes, tant au niveau de leur contribution qu’au niveau de leur compétitivité. « C’est super plaisant de voir que tout le monde contribue parce que c’est ce qu’on souhaite. On ne veut pas que nos joueurs s’imposent, voire se limitent, à un statut de joueur défensif ou offensif. On est très content de ça », ajoute-t-il. Le joueur polyvalent Xavier Blais abonde que son équipe a une identité qui pourrait les mener loin. « On a une équipe qui travaille fort. Les bonnes équipes trouvent toujours le moyen de gagner et on l’a démontré aujourd’hui. C’est ce qui nous permet d’être sur une bonne lancée », mentionne le LaSallois.

Lors de la seconde partie, Anthony Provost (Saint-Michel), Philippe Thomassin (Sainte-Julie), Mickael Senneville (Mascouche), Thomas Cusson (Cowansville) et Nicolas Imbeau (LA Prairie) ont enfilé l’aiguille du Boomerang. « Offensivement, nous avons été très difficiles à affronter, mais nous avons laissé plusieurs chances à l'adversaire de créer de l’offensive », souligne le chef d’orchestre du Boomerang Alexandre Dandenault. Il reconnait aussi que son équipe est très talentueuse et dangereuse lorsque le plan de match est bien appliqué. Mickael Senneville est, quant à lui, heureux d’avoir marqué son premier filet, mais juge que les résultats de son équipe passent avant sa fiche individuelle. Il a d’ailleurs été louangé par son entraîneur-chef, Alexandre Dandenault. « C’est un individu extraordinaire avec une volonté d'être un coéquipier de premier plan, nettement au-dessus de la moyenne. Il aura beaucoup de succès avec nous », relate-t-il. Anthony Provost pense aussi que son équipe ne devra rien tenir pour acquis et devra continuer à bien se préparer pour ses prochains matchs.

 

Les prochains matchs du Boomerang du Cégep André-Laurendeau auront lieu les 16 et 17 novembre prochains à 19h40 et 14h10 contre les Gaillards du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue à l’Aréna Dollard-St-Laurent.

 

Source: AL-Sports, par Tristan Mac, journaliste et commentateur du Boomerang

Suivez-nous

Social

Dernières nouvelles

Météo

Weather Icon

Endroit

Température
( à )

Partenaires

Cégep André-Laurendeau
Loisirs 3000
Bocci
Ecole de conduite
Mc-Donald LaSalle
Pods
IGA Beck
Desjardins
Fondation André-Lauendeau
UniFirst
Centre Quebec
Allô! Mon coco
Rayko
Location Légaré