Deux anciens Boomerang se sont affrontés en Allemagne

Samuel St-Amour et Samuel Payeur - Crédit photo - Courtoisie des athlètes
 
Le 13 septembre dernier, dans le cadre d'un match hors-concours en Allemagne, les anciens défenseur et attaquant du Boomerang, Samuel St-Amour (Laval), évoluant avec le ESC Kempten, et Samuel Payeur (St-Hubert), membre de l'EV Füssen, ont joué l'un contre l'autre dans le cadre d'un match hors-concours. Cette rencontre a terminé 4-1 pour l'équipe de Payeur. Dans la victoire, celui-ci a écolté deux points, un but et une passe. 
 
«La partie a très bien été pour les deux camps. Selon moi, malgré que mon équipe se trouve deux divisions plus haut que l'ESC Kempten, j'ai trouvé que l'adversaire avait une bonne équipe compétitive. Nous avons eu beaucoup d'opportunités de marquer, mais malgré tout l'équipe de Sam, a su rester calme et capitaliser sur une occasion», dit Samuel Payeur. Sam St-Amour abonde quant à lui avoir apprécié jouer cette partie. «C'est assez incroyable d'avoir joué ensemble trois pour le Boomerang à LaSalle et de s'affronter deux ans plus tard, à plus de 6000 km de chez nous, sur une patinoire en Allemagne. La vie est drolement faite», raconte l'ex-numéro 3 du Boomerang. Il dit aussi avoir profiter de chaque moment pendant ce match. «C'était un match très excitant et spécial à jouer! On a pris le temps de le savourer et de se passer quelques commentaires pendant la partie, qui mettaient le sourire au visage», ajoute St-Amour. Celui-ci louange également Samuel Payeur. Il reconnait que celui-ci a pris un grand gain de maturité dans son sens du hockey et dans sa prise de décision. 
 
Samuel Payeur mentionne avoir apprécié de jouer contre l'un de ses bons amis. «Affronter un de mes anciens coéquipiers était assurément très spécial! Mon parcours collégial m'a permis de grandir énormément en tant qu'individu et Sam St-Amour est l'un des gars qui a toujours été à mes côtés lors de cette expérience! Tous les deux, nous avons eu un parcours similaire pour se rendre au niveau collégial et je crois que le fait que nous sommes aujourd'hui à quelques kilomètres de distance est un superbe accomplissement. Le fait d'être ensemble en Allemagne, nous permettra certainement de forger de bons souvenirs et de profiter d'une nouvelle expérience, comme on a su le faire à André-Laurendeau», complète l'ancien numéro 11 du Boomerang. 
Source: AL-Sports, Tristan Mac, journaliste et commentateur du Boomerang 

Suivez-nous

Social

Dernières nouvelles

Météo

Weather Icon

Endroit

Température
( à )

Partenaires

Location Légaré
Cégep André-Laurendeau
Pods
Mc-Donald LaSalle
IGA Beck
Desjardins
Allô! Mon coco
Centre Quebec
UniFirst
Bocci
Loisirs 3000
Fondation André-Lauendeau
Rayko
Ecole de conduite