Le Boomerang subit l’élimination contre les Islanders

Le Boomerang - Crédit photo - James Hajjar
 

Montréal, le 19 mars 2019. Le 16 mars dernier, le Boomerang du Cégep André-Laurendeau affrontait les Islanders du Collège John-Abbott dans le cadre de la deuxième partie dun quart de finale dune série 2 de 3 en hockey féminin. Les joueuses de Philippe Trahan ont vu leur saison se terminer avec une élimination par une défaite de 1-0. Lors de ce match, la gardienne de but Laurie Asselin (Victoriaville) sest illustrée en effectuant 29 arrêts sur 30 tirs.

«Je suis excessivement satisfait de leffort fourni par les filles. Elles ont fait preuve de combativité tout au long du match. Cest toutefois dommage davoir perdu contre une équipe comme John-Abbott, dit lentraîneur-chef du Boomerang, Philippe Trahan.  La cerbère Laurie Asselin abonde dans le même sens, mais reconnaît quun manque dopportunisme na pas aidé la cause du Boomerang. «Nous avons mis leffort, lintensité et toute notre énergie pour aller chercher cette partie, mais malheureusement nous avons manqué plusieurs chances de marquer des buts, ce qui nous a coûté la victoire», affirme celle-ci. Lattaquante JessyMaude Drapeau (Rivière-du-Loup) pense quant à elle que son équipe aura tout donné, mais que se fut trop peu trop tard. «C’était un bon match. Je crois quon peut être fières de nous. On a tout laissé sur la patinoire, mais ça na pas été suffisant pour remporter ce match crucial», souligne-t-elle.

L'attaquante, et joueuse de dernière année, Stéfanie Routhier-Guilmette (Saint-Joseph-du-Lac ajoute que ses années avec le Boomerang ont fait delle une meilleure personne. «Mes années avec le Boomerang mont permis de grandir en tant que personne et je naurais pas pu faire un meilleur choix que d’être venue ici pour me développer. Je pars le coeur gros de devoir quitter cette équipe, mais heureuse davoir contribué à lamener à une meilleure place», reconnaît-elle. Son instructeur Philippe Trahan a tenu à louanger son influence positive au sein de sa formation. «Lorsque nous avons recruté Stéfanie, on savait quelle allait devenir une de nos leaders et ce fut le cas. On est très content de son évolution et de son développement. Sa présence a été bénéfique au sein de l’équipe pendant toutes ses saisons avec le Boomerang», reconnaît Trahan.

 

Source: AL-Sports, par Tristan Mac du Presse Papier (Étudiant en arts, lettres et communication, option Médias).

 

Suivez-nous

Social

Dernières nouvelles

Météo

Weather Icon

Endroit

Température
( à )

Partenaires

Centre Quebec
IGA Beck
Fondation André-Lauendeau
Bocci
Mc-Donald LaSalle
Location Légaré
Desjardins
Ecole de conduite
Loisirs 3000
Allô! Mon coco
Rayko
UniFirst
Cégep André-Laurendeau
Pods