Le Boomerang complète une saison parfaite en remportant le championnat provincial

AL hockey masculin - Champions

Montréal, le 25 avril 2017. Il ne manquait qu’une victoire au Boomerang pour remporter un deuxième championnat et elle a été acquise de façon éloquente vendredi soir à l’aréna Jane et Eric Molson de Lennoxville au pointage de 4-2 contre les Cougars du collège Champlain.

 

Les nombreux spectateurs présents ont eu droit à une première période partagée entre les deux adversaires et plusieurs bonnes chances de marquer qui ont été stoppées par les deux cerbères, Sean Julien pour Lennoxville et Liam Soulière pour le Cégep André-Laurendeau.

 

Il a fallu attendre la deuxième période pour que le Boomerang se mette en marche avec un superbe but de leur leader offensif Michael Marleau (Verdun), un tir sans avertissement dans le haut du filet qui ouvre la marque. Tristan Gagnon (Sherbrooke) a quant à lui rajouté à l’avance avec un but en avantage numérique et William Delisle (Châteauguay) a marqué le 3e but du match pour porter le pointage à 3-0 en seulement quelques minutes. Ces trois buts ont porté un dur coup aux Cougars, mais avec moins d’une minute à faire, Charles-Anthony Poulin a complété un superbe jeu pour réduire l’avance à deux buts et garder son équipe dans le match.

 

La troisième période a donné droit à du jeu très offensif à l’avantage des Cougars qui luttaient pour leur survie. Malgré plus de temps de possession de rondelle du côté des Cougars, le Boomerang a quand même réussi à obtenir de bonnes chances de marquer. « Ils ont pris plusieurs risques ce qui nous a permis d’obtenir nos chances. Notre objectif n’était pas de marquer, mais bien de s’assurer de limiter les chances de marquer adverses » mentionnait l’entraineur du Boomerang, Alexandre Dandenault. Les Cougars ont tenté le tout pour le tout en retirant leur gardien en fin de match et ont réussi à marquer, réduisant le pointage à 3-2. Mais avec quelques secondes à faire, Francis Gervais (La Sarre) scellait le sort des locaux avec un but dans un filet désert. Ce but a semé l’euphorie chez les joueurs et les entraîneurs ainsi que chez les partisans du Boomerang, qui étaient nombreux à s’être déplacés pour être témoins de la deuxième conquête provinciale de l’équipe.

 

La série finale s’est conclue avec 3 victoires et 1 défaite et couronne le Boomerang du Cégep André-Laurendeau «Champion provincial du RSEQ en hockey collégial masculin».

 

Champions deux fois

 

C’était la 4e finale en 5 ans pour le Boomerang et un deuxième championnat depuis la saison 2012-2013. Cette fois, l’orange et marine était déterminé à revenir avec la coupe et avait toutes les raisons d’y croire suite aux deux victoires la fin de semaine précédente qui les avait remis en contrôle de la série. Tout comme en 2013, le Boomerang a remporté la double couronne, soit le championnat de la saison régulière et le championnat provincial.

 

Du caractère à revendre

 

Les hommes d’Alexandre Dandenault ont démontré une force de caractère exemplaire tout au long des séries. « Les 7 dernières semaines ont été un test final pour évaluer si notre groupe avait la capacité de surmonter l’adversité qu’on peut vivre en séries éliminatoires et ces situations, nous les avons vécues », mentionnait ce dernier.

Le Boomerang a débuté les dernières séries avec une défaite en quart de final contre les Jeannois d’Alma, mais a remporté les deux matchs suivant et par le fait même la série. Selon lui, cette défaite a fouetté l’équipe. « Nos gars n’ont jamais eu froid aux yeux et malgré un départ plus lent, nous avons trouvé notre cadence pour le reste des séries. »

 

Par la suite, en demi-finale, l’élimination des Rebelles de Sorel pour la première fois dans l’histoire du Boomerang en série éliminatoire a grandement aidé aux joueurs à croire en leur chance d’être champion. Dandenault compare cet affrontement à une série Canadiens-Bruins. « En séries contre les Rebelles, ça joue dur, les matchs sont serrés et tu sais que tu devras les affronter à un moment donné dans ton parcours pour devenir champion. Battre Sorel a été un point tournant émotivement, mais aussi mentalement puisque nous ne les avions jamais vaincus encore en séries ». Même si cette série a été remportée 3-0 par les Lasallois, les Rebelles ont vendu cher leur peau puisque chaque match s’est terminé par la marque de 3-2, dont les matchs 2 et 3 en prolongation.

 

La grande finale

 

Malgré une défaite de 1-0 et un bon match face aux Couguars de Lennoxville lors du premier duel de la finale, le Boomerang a su s’adapter à son adversaire et a bien rebondi lors des matchs 2 et 3 pour ne plus jamais regarder en arrière. L’attaque s’est déchaînée lors du deuxième match avec 3 buts sans riposte en première période ; le Boomerang quittant le terrain adverse avec une victoire de 4-1. Pour le troisième match, c’est l’avantage numérique du Boomerang qui était au rendez-vous avec 3 buts. « Nos unités spéciales ont été excellentes tout au long des séries. Nous avons terminé avec un pourcentage de 21% en avantage et 93% en désavantage numérique pour un total de 114% toutes unités confondues. Lorsque tu peux miser sur des unités spéciales qui fonctionnent bien, le momentum vient habituellement rapidement de ton côté » mentionnait Dandenault, visiblement satisfait du résultat et de la saison de son équipe.

 

Des joueurs avec une philosophie unique

 

Le gardien Liam Soulière, jeune recrue de 17 ans, a été choisi « Joueur par excellence des séries éliminatoires 2017 ». Avec une moyenne de 1.60 et un taux d’efficacité de 0.939 en 10 matchs, il est le joueur qui s’est le plus démarqué du côté du Boomerang.

 

Malgré ce titre décerné à son gardien, l’entraîneur-chef louange le travail de chacun dans la conquête de ce championnat. « Liam est un excellent individu et un excellent gardien, il a été d’un calme exemplaire durant toutes les séries limitant les équipes adverses à 2 buts et moins à chaque match, à l’exception d’une défaite de 3-1 contre Alma et pour gagner en série, ça prend ça. Par contre, il n’aurait jamais pu le faire sans le travail acharné de ses coéquipiers en défensive. Les tirs bloqués, l’échec avant, le repli défensif et le marquage défensif ont été adoptés comme une religion par notre équipe. Ils savaient que pour gagner en série ils devaient faire tout ça et ils l’ont fait », d’ajouter Dandenault.

 

Le Boomerang n’a accordé que 80 buts en 36 matchs pour une moyenne de 2,22 buts et de 26,3 tirs contre en saison régulière. En série, ce fut 16 buts en 10 matchs, pour une moyenne de 1,6 but et de 26,4 tirs contre. « Nous n’avons pas de vedette dans notre équipe, ce sont des jeunes hommes prêts à se sacrifier pour leurs coéquipiers qui travaillent fort tous les jours. Nous avons une philosophie unique chez nous, nous voulons que les gars soient altruistes dans leurs actions de tous les jours et ceci inclut les entraînements et les matchs. Nous voulons que nos joueurs s’oublient et pensent aux autres. Dans une société où l’être humain est rivé sur soi et son plaisir personnel, nous essayons de créer un environnement ou chaque individu se donne pour son prochain et non pour lui-même. »

 

Monsieur Claude Morin, responsable des sports du Cégep André-Laurendeau, affichait lui aussi un grand sentiment de satisfaction, de fierté et de travail accompli. « On ne peut demander mieux que de terminer la saison en champions. Tous les membres de l’équipe peuvent être fiers de ce qu’ils ont accompli cette saison, les joueurs, les entraîneurs et toute l’équipe d’encadrement. C’est une longue saison dans une ligue très compétitive et ils ont su demeurer au sommet du début à la fin », mentionnait-il. « C’était notre dernière équipe en activité pour cette saison. Nous pourrons maintenant célébrer ce double couronnement au Gala des sports le 26 avril et ensuite travailler à préparer la prochaine saison avec un sourire aux lèvres tout l’été ». Nous investissons beaucoup de temps et d’énergie dans notre programme et nos équipes, mais des résultats comme ceux-ci sont la récompense ultime ».  

 

Les leaders quittent

 

Les vétérans finissants Kevin Cusson, Olivier Lantagne, Alexandre Desgagnés, Francis Gervais, Julien Simounet, Cédercik Godbout-Parent et Shawn Rainville ont joué leur dernier match collégial et verront les portes de l’université s’ouvrir bientôt. Ils ont légué leur dévouement aux plus jeunes qui seront les nouveaux leaders et qui devront passer la philosophie du Boomerang aux recrues de la saison prochaine.

 

La prochaine étape pour l’organisation du Cégep André-Laurendeau sera le précamp du Boomerang, qui se tiendra le 6-7 mai 2017.

 

Source

Service des sports

Cégep André-Laurendeau

514-364-3320, poste 6630

Suivez-nous

Social

Dernières nouvelles

Nos prochaines activités

Météo

Commanditaires

Ecole de conduite
Location Légaré
Cégep André-Laurendeau
Mc-Donald LaSalle
Bocci
Centre Quebec
Allô! Mon coco
Fondation André-Lauendeau
Desjardins
Rayko
Loisirs 3000
UniFirst
IGA Beck
Pods