Bilan d’une belle saison

Le Boomerang - Crédit photo - James Hajjar
 

Montréal, le 26 février 2019. Les volleyeuses du Boomerang entamaient la défense de leur titre de championnes provinciales vendredi soir dernier en affrontant le Cégep de Sherbrooke en quart de final du championnat provincial de volleyball collégial féminin D1 2019. Aux dires de l’entraîneur-chef André Gendron, ce fut un match âprement disputé que sa troupe a réussi à remporter 3 sets à 1 grâce, entre autres, à un beau succès au niveau de la réception de service de ses joueuses. Cet aspect du jeu collectif du Boomerang lui a permis de jouer plus souvent avec nos centrales et d’ainsi contrôler le match et d’imposer leur rythme face à leur adversaire. Rosalie Ruel (Beaumont) s’est vue décerner la joueuse du match avec 12 attaques marquantes en 17 tentatives, 2 services as et 1 bloc.

Avec leur victoire face aux Volontaires de Sherbrooke, les représentantes d’André-Laurendeau jouaient samedi en demi-finale face aux Élans du Cégep Garneau. «Nous sommes sorties très fortes dès les premiers instants du match, mais malheureusement nous sommes venus à court de ressources donnant ainsi à notre adversaire 44 points en 4 sets. Il est très difficile de pouvoir remporter des matchs lorsqu’on donne 11 points à l’équipe adverse. Noémie Gagné (Montréal) s’est tout de même illustrée lors de la rencontre en complétant des jeux spectaculaires avec une réception en panne sèche» a dit Gendron au sujet de cette défaite crève-cœur.

C’est donc pour la médaille de bronze que les joueuses du Boomerang ont joué dimanche contre les Nordiques de Lionel-Groulx. Malheureusement pour l’équipe d’André-Laurendeau, ce fut un peu le même constat que lors du match de demi-finale. «Nous avons tenté de nous battre, mais encore une fois ce fut la panne sèche côté offensif», résume l’entraîneur. La joueuse du match lors de cette rencontre fut Alyson Laberge (Mercier) avec 14 attaques marquantes et 3 services as.

«Ce n’est pas le résultat que nous espérions, car on visait un deuxième sacre en deux ans, mais je reste très fier de l’équipe et de ce qu’elles ont été en mesure d’accomplir tout le long de la saison. On peut se chercher quelques excuses en disant que nous n’avons pas eu beaucoup de récupération entre notre 1/4 de final et la 1/2. Le match de vendredi a terminé à 22h40 et le lendemain, le match était à 13h30. Nous pouvons également dire que l’équipe de Lionel-Groulx comptait sur six joueuses finissantes qui ont pris part au match, contre trois de notre côté. Mais de blâmer le tout sur ces faits, serait simplement se trouver des excuses. Nous n’avons pas performé au bon moment. Les équipes que nous avons affrontées ont joué du meilleur volleyball que nous et je crois que c’est la raison de nos défaites. Nous terminons tout de même 4e au provincial et 3e dans notre ligue qui compte sur 7 bonnes équipes, les joueuses doivent sortir la tête haute de notre saison. L’apprentissage de cette dernière saison, mais surtout du provincial viendra nous aider lors des prochaines années » a dit l’entraîneur-chef André Gendron au terme de cette élimination.

Les joueuses du Boomerang, ainsi que leur personnel-entraîneur, vont maintenant prendre quelques jours de repos avant de recommencer la partie civile de leur saison qui se conclura par le championnat «21 ans et moins» la 1re fin de semaine de mai au Cégep Lionel-Groulx.

 

Le Boomerang ira, d’ici là, jouer le 30 mars à la Coupe Québec qui se déroulera au Cégep de Sherbrooke.

Suivez-nous

Social

Dernières nouvelles

Météo

Weather Icon

Endroit

Température
( à )

Partenaires

Ecole de conduite
Location Légaré
UniFirst
Cégep André-Laurendeau
Fondation André-Lauendeau
Mc-Donald LaSalle
Pods
Rayko
Loisirs 3000
Allô! Mon coco
Centre Quebec
Desjardins
Bocci
IGA Beck